Article rédigé par Antoine SENEX

Depuis la loi Eckert de 2014, les compagnies d’assurance ont l’obligation de rechercher les bénéficiaires des contrats assurance-vie (capital décès d’une manière générale). Applicable depuis le 1er janvier 2015, plusieurs d’entre elles ont été condamnées à des amendes de plusieurs dizaines de millions d’euros par l’autorité de contrôle.

La recherche des bénéficiaires est estimé à 20 millions par an et par compagnie d’assurance, 120 millions d’euros annuel.

Une grande partie aurait dû bénéficier aux détectives privés, seuls professionnels habilités à mener des enquêtes civiles et commerciales en France. Dans la réalité il en va autrement.

Par ailleurs, quels sont les retours d’expérience des bénéficiaires retrouvés ?

Retours d’expérience d’une bénéficiaire d’un contrat d’assurance-vie révélé grâce à la loi Eckert

Reportage de Cyril Peter très intéressant diffusé sur France Inter le dimanche 8 mai dans l’émission “On n’arrête pas l’éco” présentée par Marion Lou.

À écouter à partir de 24min 20s (durée du reportage : 9 min).

On apprend qu’une très grand compagnie d’assurance a fait parvenir deux chèques de 112 euros à une dame et son frère pour solder un contrat d’assurance-vie que leur père avait souscrit en 1947 et qui était mort six ans plus tôt.

L’encaissement du chèque valant acceptation de l’opération, Pascale et son frère se sont bien gardés de l’encaisser et ont sollicité des précisions à l’assureur.

Mis à part le montant de 150 000 francs initialement versé, elle a obtenu une fin de non recevoir.

La compagnie d’assurance se montre totalement hermétique à la transmission de tout relevé ou de tout autre précision à cette dame de 67 ans.

Aux 150 000 francs ce sont certainement ajoutés des versements mensuels réguliers pendant 40 ou 50 ans ainsi que des intérêts…

Une question simple se pose : comment passe-t-on de 150 00 francs à 224 euros ?

“C’est prendre les gens pour des idiots” conclut Pascale.

Ce type de comportement de la part de compagnies d’assurance ne va pas améliorer l’image que l’opinion générale a d’elles.



Il est possible de contacter SENEX Détective privé par téléphone au 09 51 75 66 09 ou sur la page contact.

Ecrire un commentaire :

*

Votre courriel ne sera pas publié.

© 2003-2017 - SENEX Détective privé
34 bd des Italiens PARIS 9 - Tél : 09 51 75 66 09 - AUT- 0 75 – 2 1 15 -0 9 – 16 – 20 16 0 5 3 8 2 5 9
3 bis villa Jean Godard PARIS 12 - Tél : 07 64 08 06 83 - AUT- 0 75 – 2 1 16 -0 4 – 2 7 – 20 17 0 5 9 6 1 6 8
CNAPS : AGD- 0 7 5 -2 11 5 - 0 9- 16 - 20 16 0 5 3 8 2 5 6 et CAR - 0 75 - 20 2 2- 0 4 -2 1- 20 17 6 0 5 3 8 2 5 6
Detective privé Paris | Plan du site | Mentions légales