Article rédigé par Antoine SENEX

Le harcèlement scolaire est une réalité qui fait des ravages depuis très longtemps. De nombreuses personnalités ont témoigné en avoir été victimes. Si elles ont su faire front et en tirer une force intérieure, d’autres ne s’en relèvent pas.

Une jeune fille rackettée depuis plusieurs mois retrouvée torturée

Ses parents se doutaient que quelque chose ne se passait pas bien mais n’imaginaient pas le cauchemar de leur enfant. Et puis la mère a croisé sa fille par hasard, dans la rue, en rentrant des courses. Le regard perdu, titubant, la visage en sang et la peau brûlée, elle venait de se faire torturée après des mois de calvaire.

Son beau père ouvre alors grands les yeux. C’était tellement évident et pourtant il n’ont pas voulu y croire. Au contraire ils l’ont puni lorsqu’elle « perdait » des vêtements de marque. Il témoigne à la radio et explique l’évolution du comportement de sa belle fille : au début, des demandes d’argent pour acheter à manger ou un livre, cinq euros pas plus. Puis dix puis quinze euros pour des motifs toujours plus réalistes. Devant certains refus, des vols peuvent suivre. Des vols d’argent, de bijoux. Devant les interrogations des parents, il y a un enfant qui refuse de dénoncer et qui trouve toujours des prétextes crédibles et intelligents pour expliquer des retards ou une mine déconfite. L’enfant se terre peu à peu dans le silence, se replie sur lui-même… jusqu’au jour où la vérité éclate au grand jour. Cette vérité qui était pourtant à portée de main.

Viennent ensuite les regrets, les remords, immenses.

En 5ème au collège Guyard de Créteil, la jeune fille de 12 ans était rackettée depuis des mois par six filles, âgées entre 13 et 15 ans. Les sévices augmentaient régulièrement et un jour elles sont allées jusqu’à l’attendre à la sortie du collège, la mener dans un lieu fermé, la déshabiller, la taillader sur tout le corps avec un couteau de boucher, lui uriner dessus, la brûler avec des cigarettes sur le front et les bras, lui casser la mâchoire à coups de genoux… Les filles auraient filmé tout cela pour s’en vanter.

Le harcèlement scolaire : une réalité de plus en plus importante

Tous les organismes de défense de l’enfance le disent : le harcèlement scolaire est de plus en plus présents et de plus en plus violent. Notre société est de plus en plus violente, tant verbalement que physiquement, et cela se retrouve dans nos cours de récréation, sur les bancs de nos lycées et de nos collèges.

Le détective privé comme recours au harcèlement scolaire

Un enfant victime de harcèlement va obligatoirement laisser percevoir des éléments : un comportement qui change, un repli sur soi, une mine déconfite lorsqu’il rentre de l’école, des demandes d’argent, des vols, ses effets personnels qui disparaissent…

Un parent qui perçoit ce type de signaux doit ouvrir les yeux et avoir conscience que son enfant peut être victime de harcèlement scolaire, de racket, d’intimidation.

Si l’établissement se montre sourd ou incapable de résoudre les choses, il est possible de contacter un détective privé. Celui-ci procédera à la surveillance de l’enfant sur quelques jours, de sa sortie du domicile jusqu’à son établissement, puis le reprendra en charge de manière discrète dès sa sortie de l’établissement.

Ses fréquentations, son parcours et son comportement seront consignés dans un rapport accompagné de vidéos ou photographies. Le cas échéant, si des faits de racket, d’intimidation, ou de harcèlement sont constatés, les preuves pourront être remises à la police accompagnées d’une plainte et un flagrant délit pourra être organisé avec la collaboration du détective privé.



Il est possible de contacter SENEX Détective privé par téléphone au 09 51 75 66 09 ou sur la page contact.

Ecrire un commentaire :

*

Votre courriel ne sera pas publié.

© 2003-2017 - SENEX Détective privé
34 bd des Italiens PARIS 9 - Tél : 09 51 75 66 09 - AUT- 0 75 – 2 1 15 -0 9 – 16 – 20 16 0 5 3 8 2 5 9
3 bis villa Jean Godard PARIS 12 - Tél : 07 64 08 06 83 - AUT- 0 75 – 2 1 16 -0 4 – 2 7 – 20 17 0 5 9 6 1 6 8
CNAPS : AGD- 0 7 5 -2 11 5 - 0 9- 16 - 20 16 0 5 3 8 2 5 6 et CAR - 0 75 - 20 2 2- 0 4 -2 1- 20 17 6 0 5 3 8 2 5 6
Detective privé Paris | Plan du site | Mentions légales