Article rédigé par Antoine SENEX

La question du salaire d’un détective privé revient extrêmement souvent de la part d’étudiants ou de curieux. C’est pourquoi nous avons décidé d’aborder cette délicate question. Nous avons interrogé de nombreux détectives et consulté différentes sources afin d’obtenir une vision assez objective du sujet.

Combien gagne un détective privé en France ?

La question de l’argent est plutôt tabou en France et il est donc délicat d’aborder le sujet.

Le sujet du salaire du détective privé est d’autant plus difficile à analyser que peu de cabinets d’investigation publient leurs bilans comptables. Il faut donc être bien introduit dans le milieu pour traiter la question.

Par ailleurs, il est évident que le revenu moyen d’un enquêteur varie en fonction de divers critères :

  • la zone géographique dans laquelle il exerce
  • son expérience et son expertise
  • ses domaines de compétence

Ainsi, il est imporant de raprocher les chiffres avancés avec le coût de la vie de chaque région. Il est évident que le coût de la vie à Paris n’est pas le même qu’au fin fond d’un village de la Creuse.

Salaire d’un détective privé

Avant toute chose, intéressons-nous aux conditions d’exercice de la profession de détective privé.

L’activité d’agent de recherches privées est une profession libérale comme l’indique l’article L621-1 du code de la sécurité intérieure, à l’image d’autres professions telles qu’avocat, architecte ou les professions de santé.

salaire detective priveLa grande majorité des professionnels de l’enquête privée en France sont des indépendants et exercent comme tel en nom propre (auto-entrepreneurs notamment) ou sous la forme d’une petite société commerciale (EURL ou SASU).

Il est donc délicat de parler de salaire car les détectives en France ne sont en général pas salariés mais professionnels indépendants. Le terme le plus adapté serait plutôt de parler de revenus mensuels moyens.

Concernant le revenu mensuel moyen d’un détective privé, il faut relever que beaucoup de détectives à travers la France ont du mal à joindre les deux bouts et sont donc contraints de quitter la profession faute de revenus suffisants.

Quel que soit l’organisme de formation, sur une promotion de 25 élèves, près des deux tiers ne se lancent finalement pas dans la profession, et plus de la moitié restante abandonne au bout de quelques années tout au plus car elle n’arrive pas à vivre de son activité.

Sur 25 élèves nouvellement diplômés, seulement 4 parviendront donc à vivre de leur métier, dans des conditions de salaires très variables.

Disons le franchement, il n’est pas possible de faire fortune dans l’investigation et il est difficile de bien en vivre. La plupart des enquêteurs privés en France gagne moins de 2 000 euros nets mensuels.

Quelques détectives parviennent à gagner entre 3000 et 5000 euros nets mais ils sont très peu nombreux en France (environ 5% des effectifs globaux).

La différence entre salaire net et chiffre d’affaires

Peu de cabinets d’enquête déposent leurs bilans comptables annuels sans clause de confidentialité. Relevons que les chiffres d’affaires annuels publiés varient entre 750 000 euros à quelques milliers d’euros pour les plus modestes.

Il n’existe donc pas en France de grands cabinets de détectives privés réalisant des millions d’euros de chiffres d’affaires. Point d’actionnaires grassement payés et de notes de frais dithyrambiques.

Aucun rapport avec de gros cabinets d’avocats ou de commissariat aux comptes aux effectifs qui se comptent en milliers rien qu’en France.

Par ailleurs, il est important de distinguer le chiffre d’affaires d’une agence de détective et les revenus qu’un détective va pouvoir en tirer.

En effet, lorsqu’une agence facture 1000 euros à un client sur un dossier, elle doit déduire de cette somme tous les frais afférents au dossier et une partie de ses charges fixes.

Aussi, admettons qu’il reste 700 euros après déduction de ces frais. Cette somme restante ne vas pas directement dans la poche du détective comme salaire car ce dernier va devoir payer les charges fiscales et sociales.

Ainsi, après déduction, il touchera environ la moitié de cette somme comme revenu, soit 350 euros.

En somme, le métier n’est pas rémunérateur et le salaire moyen d’un détective privé dépasse rarement les 2000 euros.

C’est un métier que l’on n’embrasse pas pour l’argent mais par vocation, par passion pour l’enquête et pour se mettre au service des autres.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter la fiche détective privé du CIDJ et à poser vos questions dans un commentaire.



Contactez SENEX Détective privé au +33 (0)1 88 33 50 55 ou à l'aide du formulaire de la page contact.

Rédigez un commentaire :

*

Votre courriel ne sera pas publié.

© 2003-2020 - SENEX Détective privé - Tél : +33 (0)1 88 33 50 55
34, bd des Italiens PARIS 9 - AUT- 0 75 – 2 1 15 -0 9 – 16 – 20 16 0 5 3 8 2 5 9
3 bis, villa Jean Godard PARIS 12 - AUT- 0 75 – 2 1 16 -0 4 – 2 7 – 20 17 0 5 9 6 1 6 8
CNAPS : AGD- 0 7 5 -2 11 5 - 0 9- 16 - 20 16 0 5 3 8 2 5 6 et CAR - 0 75 - 20 2 2- 0 4 -2 1- 20 17 6 0 5 3 8 2 5 6
Confidentialité | Recrutement | Plan du site | Mentions légales | Media | Partenaires : HP Détectives | Fides

detective prive agree UFEDP